Violence conjugale : un avocat garantit la discrétion et les solutions juridiques

La société contemporaine est le théâtre d’une révolution des formes de violences. Ce terme est désormais associé à une forme de trivialité physique, mais aussi psychique. La violence conjugale le démontre d’ailleurs, à travers les nombreux faits sociaux que relatent les médias, le changement de sa conceptualisation. D’un point de vue purement juridique il n’est pas difficile d’en cerner les fondements.

Cependant, il y a des femmes, mais aussi des hommes qui en subissent les frais sans en être conscients. Et dans d’autres cas, certaines femmes préfèrent le déni au risque d’un étalage social de sa vie privée. Or, en contactant directement un cabinet d’avocats spécialisés en droit familial, on peut mettre fin à toute situation inconfortable dans le total respect de sa vie privée. En allant sur avamagassa-avocat.com, il est possible de faire appel à l’expertise d’un avocat connaisseur en droit familial. Un juriste qui prend en charge les affaires relatives au divorce, les pensions alimentaires, les problèmes de couple et aussi la violence conjugale.

Le droit au service des valeurs familiales

Une expertise en droit privé est toujours nécessaire en cas de conflit au sein de la famille. Divers facteurs peuvent effectivement être à l’origine d’un problème de violence ou d’instabilité familiale. Un avocat est alors la personne tout indiquée pour mieux comprendre les situations les plus délicates. Le cas d’une violence conjugale étant un sujet tabou pour certaines femmes, l’intervention d’un juriste peut cependant les aider à y faire face. Les textes et lois en vigueur ont d’ailleurs été mis à jour pour mieux aborder ce problème social.

En effet, un avocat est donc en pleine mesure de conseiller les victimes de violences tout en préservant leur intimité. Ce genre d’affaires est traité en toute discrétion et l’auteur du crime est susceptible de faire l’objet d’un appel devant le JAF. La victime quant à elle a l’opportunité de jouir d’une protection en l’éloignant au mieux de l’auteur du délit. Selon l’ordonnance de protection, l’auteur risque de subir une expulsion du foyer ou une ordonnance d’éloignement. L’avocat veille donc à monter un dossier détaillé auprès du JAF pour enclencher toutes les procédures juridiques. Et cela, en évitant le moins de trouble familial possible.

Les tâches d’un avocat

En faisant appel aux services d’un avocat, les victimes de violence conjugale prennent la responsabilité d’affronter leur problème. L’avocat reste donc le premier conseiller quant aux procédures à engager pour qu’il n’y ait plus de récidive. La victime doit donc suivre toutes les indications nécessaires, comme la collecte de preuves pour stipuler la réelle présence de violence.

Il s’agit alors des certificats médicaux, des récits des témoins, des enregistrements et d’autres preuves tangibles. Un avocat assure également les démarches administratives de confrontation avec l’auteur des méfaits. C’est d’ailleurs dans ce domaine que les avocats sont le plus sollicités, car ils représentent leur client tout au long de l’affaire. Une situation qui atténue les risques de confrontations directes, surtout si la victime a subi des violences psychiques. De nombreux cabinets d’avocats proposent alors leur service pour accompagner les victimes de violences conjugales. Comme le cas du cabinet de Montpelier qui affiche sur leur compteur de nombreux cas de conflits familiaux.